Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Jane Hervé, le gué de l'ange

poésie des images et des lettres

NADINE DIVAGUE…

Pioché sur Internet.

Pioché sur Internet.

J’ignore quelle « Nadine » a compilé ces blagues dites « de potaches » ? A-t-elle d’ailleurs besoin d’exister ? A l’heure où pèsent  tant de contraintes, ces plaisanteries classiques renvoient à l’école où chacun bredouille et ânonne en toute sécurité mentale, croyant préparer ainsi un meilleur avenir. Sont-elles désuètes ? Ont-elles une actualité ?

                                   *

Certains jours, ces bêtises à l’état pur sont  à mon niveau. Elles semblent même une marque d’intelligence !  Elles prouvent que le langage pourrait se désarticuler ou que les mots pourraient n’être que des sons ou que les signifiants ne signifient plus rien ou que les vaccins rendent contagieux ou que la contagion est un délicieux état de grâce ou que la grâce naît en enfer ou en or...

Réinventer le monde, utopiser  notre aujourd’hui, notre quotidien, notre cosmos. Cela commence-t-il par le langage ? Les mots vagabondent-ils dans les airs en cherchant un appui dans l’action ? Errent-ils plutôt dans nos pensées en quête d’une porte de sortie. Dire n’importe quoi. Ôter tous les freins des mots ? Zigzaguer dans les dictionnaires ? Piocher dans les lettres ou les syllabes ?  Secouer, tourner ou retourner les mots…Qu’ai-je dit ? J’aimerais tellement que le monde soit autrement. Pourquoi donc a-t-il toujours un sens même insensé ? La recherche de  bonheur n’a qu’un intérêt : être irréalisable.

                                   *

-J’écris des âneries, commentais-je ce matin à l’attention de mon compagnon.

- C’est exceptionnel ! ironise celui-ci en retour.

S’agit-il d’une ânerie ou d’une vacherie ? Il est vrai que le dit-compagnon porte des lunettes sans verre « pour faire faire des économies » à sa mutuelle.

-Pour voir, précise-t-il, il suffit de mettre le verre devant la pupille !

Il  va donc remplacer exclusivement ses montures.

*

Etre incohérent.e m’est  précieux. Un soulagement. Au terme de cette lecture, chacun le comprendra.

« Nadine » Hervé

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article